Vous êtes ici : ReferNet France | Actualités

Actualités

Des propositions pour le développement des compétences des salariés à domicile en Europe

Dans un livre blanc présenté au Comité économique et social européen, le 6 mars, la Fédération européenne des emplois de la famille (EFFE) formule plusieurs propositions en faveur de la professionnalisation des salariés à domicile. Reconnaître et développer les compétences des personnes employées par des particuliers est « le plus sûr moyen de faire émerger, y compris dans les représentations des familles qui les emploient, de véritables métiers à forte valeur ajoutée humaine, qui méritent salaires, protection sociale et reconnaissance professionnelle », indiquent les auteurs.

Des avancées en France

Des initiatives en ce sens ont déjà été lancées. Le rapport cite notamment l’exemple de la France où le dialogue social a permis d’organiser le financement de la formation professionnelle des personnes employées par des particuliers, de créer des certifications et de structurer une offre de formation.

Par ailleurs, au niveau européen, la France coordonne, par l’intermédiaire d’un acteur du secteur (Iperia), un projet de création de référentiel de certification pour le métier d’employé familial (entretien du domicile et accompagnement des habitants hors personnes dépendantes et jeunes enfants) et de construction d’un kit de formation clé en main.

Compte universel de compétences

Sur la base de cet état des lieux, l’EFFE recommande de promouvoir la négociation d’accords paritaires ou conventionnels pour mieux professionnaliser le secteur et favoriser les évolutions professionnelles. Autres propositions : engager une étude sur les qualifications du secteur et la reconnaissance des équivalences entre pays européens et créer, à terme, un compte universel de compétences. « Il est nécessaire de faire reconnaître les compétences professionnelles acquises dans le cadre du travail à domicile par la création d’un compte universel de compétences qui favorisera l’intégration sociale des populations les moins qualifiées. Cela doit également contribuer à accompagner les citoyens employeurs dans leur recrutement et encourager les échanges intra-communautaires », notent les auteurs du livre blanc.

Outre le développement des compétences des employés à domicile, l’EFFE formule d’autres recommandations en matière de lutte contre le travail non déclaré, de protection sociale, de santé et de sécurité ou encore d’inclusion numérique.

Mis en ligne le 12 mars 2019 sur Le quotidien de la formation