Le système de formation professionnelle continue en France

La formation professionnelle continue en France

Ce document gratuit est réalisé par Centre Inffo et EPALE France.
Régulièrement mis à jour, proposé en version brochure (20 pages) ou livret (8 pages), en versions anglaise et française, il présente de façon synthétique le système de formation professionnelle continue en France.

Accédez aux téléchargements


Vous pouvez également télécharger gratuitement notre document : « La formation professionnelle en France – Une réponse à vos questions ».

La formation en France : une construction originale

En France, la formation professionnelle continue (FPC) se caractérise par une construction originale laissant une place importante à la négociation collective. Historiquement, les modalités d’accès à la formation varient en fonction du statut des individus. Ce critère s’est atténué avec la mise en place, en 2015, du compte personnel de formation. Ce dispositif d’accès à la formation est en effet non plus lié au statut mais à la personne.

Un système fortement structuré

Structurée dans sa forme actuelle au début des années soixante-dix et largement réformée depuis, la FPC mobilise :

  • l’État
  • Les Conseils régionaux
  • Les entreprises
  • Les organismes de formation publics et privés
  • Les organisations professionnelles, syndicales et familiales

Les dispositions relatives à la FPC sont le résultat d’initiatives des partenaires sociaux dans des accords collectifs et de l’État dans des lois et des décrets.

Des dispositifs variés

En fonction de leur statut et des problèmes spécifiques de formation que peuvent rencontrer les individus, les partenaires sociaux, l’État et, depuis 1999, les Conseils régionaux, ont créé et mis en place différents dispositifs :

  • Les formations en alternance
  • Le congé individuel de formation
  • Les contrats et périodes de professionnalisation

Une réforme majeure est intervenue en 2018 modifiant fortement les bases du système français en matière de gouvernance, de financement et de dispositif avec notamment la monétisation du CPF.

La formation professionnelle continue et l’apprentissage constituent un secteur économique important qui représentait 1,2 % du produit intérieur brut français en 2016.


Au sommaire

  • La formation professionnelle initiale et continue
  • L’accès à la formation
  • Les sources de financement
  • Les prestataires de formation

En annexe

  • Les structures d’information
  • Les termes génériques
  • Un glossaire des acronymes
  • Des données statistiques